C’est quoi les chakras  : leur importance, leur rôle dans notre développement personnel ?

Quand on découvre le monde du développement personnel, en général, on entend très vite parler des chakras.

D’ailleurs, l’intérêt pour les chakras grandit de jour en jour, mais qui sait réellement ce que c’est ?

Tout d’abord, le mot chakra est un terme du sanskrit qui signifie roue.
En réalité, il se prononce : [tchakra].

Ce sont des centres énergétiques, des points dans le corps où l’énergie est concentrée. 

On parle d’un système de 7 chakras, mais il existe, aussi, les systèmes de 5, 9, 10, 12 et 16 chakras.

Dans la tradition tantrique, les chakras (en sanskrit cakra) sont des points de méditations dans le corps humain.
Ils sont visualisés comme des structures d’énergie qui ressemblent à des disques ou des fleurs faits de lumières.

Ce sont des centres ou des points de focus pour méditer.

Comme ces structures peuvent se localiser dans le corps, où les humains peuvent avoir des expériences émotionnelles, physiologiques et spirituelles, ils existent par eux-mêmes, indépendamment du fait qu’ils soient conceptualisés, conscients ou non.

Tu les retrouves dans les courants asiatiques du Yoga, Tantra, Hindouisme, Bouddhisme et dans le Tao sous le nom de Tantien.

Comment ressentir les chakras dans ton corps et mieux te comprendre ?

On parle souvent du deuxième chakra qui se trouve sous le nombril et qui correspond à la zone de l’utérus chez la femme et proche de la prostate chez l’homme. Pour la femme, l’utérus est un centre de vie.

Par exemple, lorsque l’on tombe amoureux et que l’on se prépare pour aller à notre rendez-vous, retrouver cette personne, bien souvent nous sentirons des petits papillons dans le ventre !
Donc, ces papillons que nous ressentons sont le fruit d’une activation énergétique dans ce centre.

De même que lorsqu’on a peur, on a la boule au ventre.
Nous ressentirons cette sensation soit près du nombril, soit plus haut au niveau du plexus.

Ou encore, lorsque l’on a la gorge nouée parce que l’on a besoin de dire quelque chose, d’exprimer quelque chose que l’on refrène.

Tout cela ce sont des centres énergétiques, des points, où, la circulation d’énergie est plus intense.

Le système énergétique des chakras : une croyance, une énergie abstraite ou tangible dans ton corps ?

Les philosophies asiatiques se sont basées sur ces zones du corps pour pouvoir déterminer une carte qui nous permet de décoder qui l’on est, et ainsi, de mieux nous comprendre.

C’est pour cela que le travail des chakras est un travail assez courant dans le développement personnel.

Aujourd’hui, que ce soit sur la toile du web, dans les livres ou les formations, il existe énormément de contenu, d’exercices pour découvrir et travailler, sentir, se connecter à tes chakras, tes zones d’énergie.

Ce qui est intéressant à savoir, c’est que même si tu n’avais pas conscience de leurs existences, ils existaient déjà.
Cependant, c’est en en prenant conscience de leur existence et en pouvant porter ton attention dessus qu’ils vont pouvoir se développer.

Je te donne un exemple, ici, avec le chakra du cœur.
Si tu aimes quelqu’un, mais que cette personne ne veut pas de toi.
Tu ressens une douleur dans le cœur, une blessure, mais tu ne sais pas que tu as un chakra à cet endroit-là, avant d’en être conscient.e.

Alors que, quand tu es conscient.e de ce chakra, tu va être dans cette conscience que c’est ce chakra qui souffre. Et cette conscience va le développer, elle t’offre aussi, une piste pour travailler ce centre et l’apaiser, par exemple.

Donc, en résumé, les chakras peuvent se développer ou non selon que l’on en a conscience ou pas.
Ils existent sous leurs formes énergétiques, mais pas comme « chakra », tant que l’on ne sait pas que l’on peut y avoir accès et s’y connecter.

On entre, ici, pour beaucoup, dans un domaine dit spirituel dans le développement personnel.
Tu entendras souvent dire que la spiritualité relève du domaine de l’invisible. Bien évidemment, il va de soi que l’on pense directement au monde invisible.

Toutefois, il est bon de se rappeler que nous sommes sur terre en tant qu’humain à la recherche d’un accomplissement matériel.
Si tu souhaites en savoir davantage sur la spiritualité, clique ICI.

Les 7 chakras principaux : du chakra racine au chakra coronal.

Le premier chakra est le chakra racine ou base, Muladarha.

Ils ont tous un nom en sanskrit, car la base des chakras vient d’Inde. L’ancien langage indien des textes sacrés est le sanskrit.

Muladarha signifie la fondation.

Le chakra base se trouve tout en bas du périnée, à la base de notre colonne vertébrale entre la vulve et l’anus, pour les femmes ou l’arrière des testicules pour les hommes, c’est le premier chakra.

Le deuxième centre énergétique se trouve en dessous du nombril. C’est le deuxième chakra, le sacré nommé Swaddisthana, qui est traduit par « sa propre demeure ».

Le troisième est le plexus solaire, dit Manipura, « le joyau du nombril ».

Dans la tradition actuelle du néochakra, on retrouve ce centre que l’on ne retrouve pas dans les écritures classiques du Tantra ou du Tao.

C’est une découverte plus moderne que l’on attribue plus aux Grecs.

C’est ainsi que certaines personnes qui étudient les chakras posent ce questionnement : les Grecs auraient-ils été influencés par le système indien ou, inversement, auraient-ils influencé le système indien ?

Quoiqu’il en soit, il y a cette corrélation avec le centre énergétique du diaphragme, le plexus solaire dont parlent les Grecs.

Le quatrième centre est le cœur, dans la poitrine proche du thymus, dit Anahata, souvent traduit dans les livres, aujourd’hui, par « le son inaudible ».

Le cinquième point est le chakra de la gorge qui se situe au milieu de la gorge, Vishudda qui signifie : purifier.

Le sixième chakra correspond au troisième œil, Ajna traduit par « le savoir ».
Il se situe juste au-dessus des deux yeux, entre les sourcils et est relié à la glande pinéale.

Et enfin, le septième chakra, le centre appelé couronne ou Sahasrara qui se situe au sommet du crâne, au niveau de notre fontanelle. 

Pour ce dernier, il est dit que c’est un canal qui nous permet de communiquer avec le cosmos et d’être reliés à quelque chose de plus grand, alors que le premier chakra, lui, communique avec la terre.

D’ailleurs, si tu mets ta main au-dessus de ta tête, tu peux sentir comme une chaleur qui émane de ton crâne.

Le système des chakras : la différence entre pratique ancestrale et technique moderne.

Le système actuel des 7 chakras est un mélange de tous les différents systèmes de chakras avec des théories occidentales.

Dans celui-ci, on associe émotion, couleurs, connexions aux huiles essentielles, aux pierres à chacun de ces sept centres.

Bien que ce soit un système de décodage très intéressant, il faut que tu sois conscient.e que celui-ci est extrêmement moderne. Il n’est pas du tout issu des courants ancestraux du Tao ni du Tantra.

En effet, c’est en 1974, avec l’édition du livre « La puissance du serpent » de l’auteur américain John Woodroffe, qu’apparaît le système moderne des 7 chakras, ces derniers représentés par les couleurs de l’arc-en-ciel.

C’est le travail de Carl Jung qui avait déjà relié les chakras avec la psychothérapie en 1932, lors de ses conférences à Zurich et son livre « La psychologie du Yoga Kundalini », qui engendrera cette interprétation que les chakras sont reliés à des états psychiques.

Comme, par exemple, pour la peur et cette sensation de boule au ventre, il en a tiré cette conclusion de lien de corrélation entre la peur et le deuxième chakra, le sacré.

Alors que dans les anciens textes, c’est totalement différent.

Les écritures sanskrites sont assez difficiles à traduire et c’est ainsi qu’à partir du 16e siècle jusqu’à nos jours, les systèmes originels ont été interprétés différemment de leur origine.

Mais quoiqu’il en soit, ce système arc-en-ciel reste très intéressant.
Il est une piste qui peut nous aider à mieux nous comprendre, même s’il ne donne pas réellement d’outils pour aller mieux et qu’il est, selon moi, décalé de la réalité du fondement des chakras.

C’est pourquoi, dans la formation accompagnante du féminin, j’enseigne à mes étudiantes la différence entre ces deux systèmes et leur transmets la base du système, issu du Tao.

Je te promets une prochaine vidéo plus approfondie sur l’ancien fondement du système des chakras, afin que toi aussi, tu puisses mieux comprendre cette différence.

Une dernière chose qui me paraît primordiale est, de te mettre en garde, pour que tu ne te laisses pas embarquer dans ce qui pourrait créer, ce que j’appelle, la culpabilité spirituelle.

En effet, lorsque l’on emprunte un chemin de développement personnel, spirituel, on a tendance à se jeter dans un océan de pratiques, de croyances, de stéréotypes, d’idées et comme je l’écrivais plus haut, il y a énormément de contenu issu de différents écoles et courants concernant les chakras et comment travailler avec eux.

Inconsciemment, nous suivons à la lettre toutes les recommandations que l’on nous donne.

Selon que tu décides de t’orienter vers telle ou telle pratique spirituelle, tu feras face à des règles précises qui peuvent t’enfermer dans une autre cage.

Ces interdits ou règles ont été érigés et tout nouveau pratiquant se sent obligé de les respecter pour se faire accepter par sa communauté d’accueil.
Ne pas suivre tous les préceptes que l’on pense devoir suivre pour atteindre notre éveil peut créer en nous une profonde culpabilité.

Informe-toi sur la culpabilité spirituelle en découvrant mon article ICI

As-tu aimé cet article et la pratique ?

Fais le moi savoir en commentaire.

Je t’embrasse, Jessica.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *