Traumatisme et accompagnement

Je vois encore et encore des femmes qui ont été violées qui veulent accompagner d’autres femmes qui ont été violées.

Et je suis l’une d’entre elles.

C’est une mission très noble, une mission magnifique !

Elle nous permet, en quelque sorte, à nous, femmes victimes de violences, de transmettre un message et d’ouvrir une porte vers la guérison pour d’autres femmes.

Cela nous permet de donner une utilité à ce que l’on a vécu.
Et ainsi, de développer cette merveilleuse capacité de l’être humain qu’est la résilience.

Accompagner et réactiver ton traumatisme.

Cependant, je constate avec les années qu’accompagner une femme qui a subi des violences sexuelles peut réactiver notre propre trauma, si celui-ci n’est pas totalement résolu.

En effet, à chaque fois que l’on va entendre parler ces femmes de leurs traumas, qu’elles nous racontent leurs histoires, nous le revivons dans notre corps et dans notre psyché comme si c’était la nôtre.

Alors, oui, si tu accompagnes, aujourd’hui, c’est que tu as construit des ressources.

Tu as, probablement, appris à travers des formations, et par ton expérience, à créer tes propres ressources pour pouvoir sortir de ces sensations qui surviennent lorsque tu accompagnes ta cliente.

Et tu penses que cela n’impacte pas ton système.

Mais, si tu ne te sens pas bien après une telle séance, c’est que cela impacte ton système.

Je l’ai fait aussi et j’ai conscience, aujourd’hui, à quel point j’ai pu me retraumatiser.

Trauma et accompagnement : l’importance de la communication non verbale du professionnel.

Vivre ce type d’expérience, lorsque tu accompagnes une femme qui souhaite se libérer de son trauma, ce n’est bon ni pour elle ni pour toi.

Ce que j’ai compris à travers mon expérience personnelle, c’est que lorsque mon système était en contact avec leurs histoires, il était réactivé, replongé dans le trauma.

Et à ce moment, quelque chose imprégnait l’énergie qui émanait de moi.

Donc, même si mes mots lui disaient que c’était possible, que l’on peut être heureuse et s’épanouir, mon système était en train de lui communiquer l’inverse !

Sache que c’est cette communication non verbale qui prend le plus de place dans un échange avec ta cliente.

Trauma et accompagnement : l’impact du message mitigé dans la résolution des troubles post traumatiques.

Le message mitigé, c’est donc, quand ton cerveau entend une chose et que ton système en entend une autre.

Notre société communique énormément avec des messages mitigés.

En voici quelques exemples :
Un homme doit être sensible, mais ne pas pleurer.
Une femme doit être une bonne pute au lit, mais pas dans la rue, car elle, aussi, sera jugée par le regard et le comportement des autres !

Et ce message mitigé fait que beaucoup de femmes et d’hommes, victimes de violences sexuelles ont essayé par diverses thérapies, coaching de s’en sortir et n’y sont pas arrivés.

Bien entendu, ce n’est pas la seule cause, mais cela en fait partie.

Donc lorsque tu accompagnes les femmes qui cherchent à sortir de leur trauma pour vivre une vie plus heureuse au quotidien, plus épanouie et que ton corps trahit tes mots, cette femme peut le percevoir.

Elle entend : « Vas-y c’est bon, tu vas voir on s’en sort, c’est possible, tu peux avancer… ».
Et elle ressent : « Non c’est pas vrai, ça ne va pas, en réalité ! ».

Par conséquent, elle aura l’idée que l’on ne peut pas résoudre un trauma.

Et c’est ainsi que, blasée de chercher, d’essayer et de ne pas trouver de personne alignée qui lui montre tangiblement que c’est possible, elle finit par se résigner.

En effet, si elle ne peut pas ressentir de transformation, elle peut s’essouffler, se sentir fatiguée de cette quête qui lui parait sans fin.

Et malheureusement, il y a encore énormément de personnes, hommes et femmes confondus qui vivent de cette manière.

Alors que l’on peut le résoudre, pas l’oublier, mais le résoudre, le transformer et être heureuse avec notre vécu.

Trauma et accompagnement : comment prendre soin de toi d’abord !

Il est important de nous occuper de notre trauma avant celui des autres pour nous-mêmes d’abord, et pour nos clientes ensuite.

Car, même si nos intentions sont bonnes, nous ne sommes pas en train de faire du bien.

Il est évident que sortir d’un traumatisme est une chose difficile à accomplir.
Comme tu le sais, il existe plusieurs étapes et moyens pour se reconstruire après un trauma.

À mon sens, chaque pratique est complémentaire et efficace selon l’étape où tu te situes dans la résolution de ton passé traumatique.

Il y en a que tu connais sûrement très bien, comme la thérapie classique qui permet de poser des mots sur ce que l’on a vécu ou l’EMDR et la Somatic Experience qui n’ont plus à faire leurs preuves en matière de résolution de trauma.

Ainsi que toutes les techniques comme le yoga, la respiration consciente, la méditation de pleine conscience qui permettent d’alléger le quotidien sur ton chemin de résolution.

Si tu souhaites en savoir davantage sur les différents types et étapes des traumatismes, découvre l’article que j’ai écrit sur le sujet en cliquant ICI.

Après avoir pu travailler, par le biais de ces différentes pratiques sur ton traumatisme, il y a aussi cette étape qui me parait importante : celle de pouvoir en parler, à ton entourage, dans ton couple.

Ceci, bien entendu, seulement, si tu es en sécurité et que tu peux être soutenue par ceux-ci.

Découvre ICI tous les bénéfices que peut t’apporter ce dialogue avec ceux qui t’entourent.

Ensuite, il existe d’autres pratiques que l’on connaît moins, sauf si tu me suis déjà depuis quelque temps, comme l’œuf de Jade et le sauna de le la Yoni.

En effet, ces pratiques permettent avec une infinie douceur de libérer ton corps des tensions créées par ton ou tes traumatismes, tout en retrouvant la sensation de plaisir dans ton corps.

Cette étape n’est pas moins importante et pourtant bien souvent négligée.
Pour moi, dans ce processus de résolution du trauma, il est essentiel de revenir au plaisir, à l’acceptation du corps, à l’amour pour soi, à honorer chaque partie de son corps.

C’est pourquoi j’ai développé ces deux formations accessibles à toutes les femmes, que tu peux découvrir ici : Volupté de Jade et le Sauna de la Yoni.

Et pour terminer, afin de te soutenir dans la reconstruction de ton quotidien, il existe le coaching et la formation, véritable porte de l’épanouissement.

Sois douce avec toi et rappelle-toi que nous sommes des êtres en perpétuelle évolution, l’important ici c’est que tu puisses te sentir suffisamment stable, ancrée dans ta résolution face à ton trauma pour que tes mots soient alignés avec ton système et qu’ainsi tu puisses rayonner un message clair à ta cliente.

Comment sait-on qu’on a résolu notre trauma ?

Pour confirmer ton ressenti sur le fait que tu as atteint un état de résolution de ton vécu traumatique suffisant pour accompagner d’autres femmes victimes de violences, tu peux porter ton attention sur plusieurs éléments :

  • Moins ou plus de ruminement, c’est-à-dire, lorsque tous ces moments où l’on n’est pas bien dans notre corps, où ça ne va pas, ont nettement diminuer ou se sont évaporés.
  • Plus de réactivation de ton trauma à l’écoute de l’histoire de l’autre, donc, lorsque tu te détaches du ressenti de vivre ce que la cliente te raconte.
  • Une autre manière d’acter la résolution de ton trauma est d’être arrivé à le transformer. Même si je ne souhaite à personne de vivre une expérience traumatisante, en arrivant à voir que cela fait de toi une personne différente qui a mis sa mission au service de l’humanité et qui impacte positivement le monde, tu transformes ton histoire.
  • Enfin, quand ta vie est équilibrée à l’intérieur de toi, parce que l’on peut avoir une vie équilibrée à l’extérieur tout en étant mal à l’intérieur de soi.

Pour comprendre pourquoi je parle avec autant d’assurance des mécanismes du trauma, découvre cet article, clique ICI

Pour conclure, si tu es une femme qui a vécu des violences, des traumatismes et que tu souhaites ou que tu accompagnes d’autres femmes, sache que je te soutiens parce que c’est une magnifique mission !

Mon conseil et ma recommandation, c’est occupe-toi de toi d’abord, occupe-toi de ton trauma et continue de prendre soin de toi.

En attendant, accompagne d’autres femmes qui n’ont pas été victimes comme toi et lorsque tu te seras occupée de toi et que tu sentiras que c’est bon à l’intérieur de toi, vas-y !

L’impact que tu auras sera magistral, tellement plus aligné et ce que tu pourras offrir sera tellement extraordinaire pour ces femmes.

C’est exactement ce que j’aime transmettre dans la formation accompagnante

Tout au long de la formation, les femmes expérimentent les différentes pratiques et toute la structure d’accompagnement afin de s’offrir un merveilleux cheminement et de pouvoir le transmettre ensuite aux femmes qu’elles accompagneront dans un message clair et rayonnant.

As-tu aimé cet article ?

Fais-le-moi savoir en commentaires.

Je t’embrasse,

Jessica

2 réponses

  1. Merci Jessica.Je suis toujours ébahie quand j’écoute tes vidéos et lis tes articles par la justesse de tes propos.Ton cheminement est inspirant comme tu l’es et j’espère arriver à cet état d’alignement car je travaille pour cela mais les victimes de violences sexuelles partent parfois de tellement loin et portent tellement lourd que ça le paraît long.J’ai une belle vie et j’attend plus encore,une légèreté peut être que je pense mériter aujourd’hui après toutes ces épreuves…J’espère y arriver et je le souhaite à toutes les femmes qui liront ce message.

    1. Bonsoir My, merci beaucoup pour ton message.
      Si je suis arrivée ici, toi aussi tu en as les capacités.
      Je te souhaite la légèreté que tu mérites et à laquelle tu aspires.
      Je t’embrasse,
      Jessica.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *