Quels sont les dangers du contournement spirituel ?

Si tu suis le développement personnel et le New Âge, et tous ces courants, tu as sûrement déjà entendu parler de différentes injonctions telles que : il faut cultiver son énergie, il ne faut pas manger cela, il ne faut pas faire ceci, il faut être comme ceci ou comme cela.

Alors, oui, toutes ces choses ont une raison d’être logique.

Sur un plan énergétique, il est certain que si tu consommes de la viande, ton corps va prendre un certain temps à l’éliminer et donc, en concentrant son énergie à ce traitement, le flux de celle-ci sera moins fluide dans ton corps.

Cela ne veut pas dire que l’énergie va s’arrêter de circuler dans ton corps, mais qu’elle va le faire de manière moins intense.

Alors que le développement personnel, la spiritualité est une voie qui nous permet d’intégrer toutes nos parts, tant les parts d’ombre que de lumière.

Un chemin qui nous ouvre la porte de l’acceptation de qui nous sommes, des êtres humains en constante évolution.
Lorsque nous sommes jugés. es ouvertement ou de manière indirecte et détournée, cela entraîne une culpabilité spirituelle, voire un sentiment d’exclusion.

Ceci est à l’opposé du but ultime de la spiritualité qui est une voie accessible à tous et toutes d’amour pour soi, pour les autres et tout ce qui nous entoure.

Cette façon d’agir est malheureusement répandue dans le milieu des formateurs, des facilitatrices du développement personnel, car renvoyer un jugement est bien plus facile qu’une écoute, une remise en question et une prise de responsabilité.

D’ailleurs, peut-être que cette situation t’est déjà arrivée, ou que tu en as entendu parler.

Par exemple, t’est-il déjà arrivé de poser à un.e formateur.trice que tu n’as pas trop aimé son stage, que tu n’as pas aimé l’énergie qui y régnait ?

Sa réponse a peut-être été quelque chose qui t’a renvoyé vers toi, comme : c’est toi qui n’avais pas une bonne énergie, c’est toi qui es blessée et qui ne vas pas bien.

Il y a un mot qui désigne ce genre d’attitude, lorsqu’une personne dans une certaine forme de spiritualité, ne prend pas ses responsabilités.

Cela se nomme : le contournement spirituel.

Qu’est-ce que le contournement spirituel ?

Le contournement spirituel est le fait de contourner ce que ton/ta participant.e, client.e te dépose dans son partage de ce qu’elle a vécu avec toi pour le renvoyer vers elle ou lui.

Donc : « Je n’ai pas aimé ton stage » vs « C’est toi qui n’as pas de bonnes énergies ! ».

Qu’est-ce que le ou la responsable de ce stage vient de faire ici ?

Ta ou Ton client vient d’envoyer une énergie qui blesse peut-être ton égo.
Il ou elle n’a pas aimé ton stage.

Et tu pourrais répondre en t’en défendant, comme expliqué dans l’exemple, pour te donner le sentiment de garder la face, une forme de pouvoir, de savoir.

Alors qu’en réalité, il y a une opportunité, à cet endroit-là, pour l’animateur, l’animatrice, le facilitateur, la facilitatrice, de comprendre ce qu’elle peut faire et/ou améliorer pour que ses client.es se sentent le mieux possible.

Bien sûr, on ne peut pas plaire à tout le monde, c’est clair et cela fait partie du travail !

Mais il est bon de se poser la question : qu’est-ce que je peux prendre de ce que cette personne me pose pour améliorer, faire évoluer ce que je propose et comment je le propose pour que ce type de personnes aiment aussi mon stage, ma formation ?

Et c’est là que bien souvent l’animateur, au lieu de prendre cette responsabilité et de la travailler un peu avec sa cliente, va la contourner et lui renvoyer la balle !

Dans mon article, « Pourquoi je recommande seulement la jade néphrite pour les œufs de Yoni ? », je te parle d’un autre exemple.

Celui de ces femmes dont l’œuf de Yoni en quartz rose a cassé lors de leur pratique.

Bien souvent, les personnes qui leur ont vendu leur répondent que c’est parce qu’elles étaient trop chargées en énergies négatives, que l’œuf a dû trop nettoyer, au lieu d’admettre que leur produit est de mauvaise qualité.

Tu imagines un peu l’impact de ce genre de jugement !

Alors que finalement ce n’est pas une question d’énergie.

Simplement, l’œuf de quartz rose n’est pas fait pour être inséré dans la Yoni, car il fissure facilement et c’est tout à fait normal.

C’est un fait physiologique, géologique, cette pierre n’est pas faite pour être dans notre vagin au contraire de l’œuf de Jade

Si tu souhaites davantage d’information concernant l’œuf de Yoni, clique ICI

Le contournement spirituel répandu dans d’autres sphères de ta vie.

Il y a tellement d’exemples de ce type de comportement, dans le développement personnel, c’est impressionnant !

Peut-être tu en connais ou que toi aussi tu l’as fait sans en prendre conscience et c’est pour cela que j’avais envie de faire cet article et poser ce mot.

C’est un phénomène qui peut se produire, également, dans d’autres sphères comme ton cercle amical, familial, ou autres domaines professionnels.

Par exemple, avec une amie ou un proche, comme une situation qui m’est personnellement arrivée.
J’avais partagé à une amie que je ne m’amusais pas là où nous étions et elle m’a répondu : « c’est toi, c’est ton énergie, ta souffrance, ton trauma qui ne va pas ! ».

Oui, il peut y avoir ma souffrance qui est là, mais pas uniquement.

Si cela t’arrive ou t’es déjà arrivé, peut-être que tu ne te sentais pas bien avec cette amie et que tu ne t’en étais pas encore rendu. e compte.

Pour l’exemple personnel dont je te parle, je ne me sentais pas en sécurité avec elle, je ne me sentais pas reconnue et entendue.

Que ce soit toi ou la personne en face de toi, qui pose ce ressenti, il y a là deux choix possibles.

Soit, ce qui est exprimé est entendu, il est possible d’en parler, tu peux aider ou être aider pour découvrir ce qui fait que tu ou elle ne te/se sente pas bien et au final, vous pouvez passer un moment extraordinaire.

Ou alors, au lieu de cela, chacun.e se renvoie la patate chaude, cela crée encore plus d’espace entre vous, cela crée une blessure dont personne ne s’occupe.

Le contournement spirituel : commettre des erreurs, une question de perspective.

Un animateur, formateur ou une facilitatrice, une coach qui anime, facilite des stages, des formations a une responsabilité envers ses clients.

Nous avons une responsabilité et nous restons humains aussi.

Moi ou toi, on ne peut pas tout faire parfaitement, à chaque instant, pour tout le monde, c’est impossible.

Par contre, notre capacité humaine et notre beauté d’humain, c’est de pouvoir réparer nos erreurs, et de mettre de la beauté, de l’amour dans cette réparation.

Nous faisons tous des erreurs, c’est qui nous permet d’expérimenter, grandir, évoluer et c’est une bonne chose !

Rappelle-toi qu’une erreur est un tremplin, un apprentissage.

De plus, faire une erreur pour toi peut ne pas être une erreur pour moi.

Donc, je pars du principe que l’on peut tous faire des erreurs, cela va dépendre de la perspective de l’autre.

Mais quand on a fait du mal à l’autre, quand inconsciemment, on a fait du mal à l’autre, c’est magnifique d’avoir l’opportunité de réparer et de saisir cette opportunité.

C’est magique, cela nous permet d’évoluer à tous les niveaux, personnel et professionnel.

Celui qui anime ou guide un stage est tout autant que toi un être humain qui continue d’évoluer.

Il est important que celui-ci reste transparent et honnête sur son propre chemin et qu’il puisse continuer d’accueillir les cadeaux de ses clients qui lui permettent de grandir.

Si tu veux en lire davantage sur la spiritualité, clique ICI.

Le contournement spirituel : la responsabilité de l’animateur, de la facilitatrice d’un stage ou d’une retraite.

C’est tellement plus simple de contourner, de se défendre d’avoir fait un super stage, une super retraite que ce phénomène est répandu internationalement !

Pourtant, c’est vraiment dommage de passer à côté de la sorte.

Imagine-toi, si tu vivais cette situation, et que tu étais en face d’une animatrice qui prend le temps de parler avec toi, de t’écouter et de comprendre, avec toi, ce qui s’est passé.

Par exemple, elle pourrait te demander ce que tu as ressenti, ce qu’elle a fait qui t’as heurté, te demander ce qu’elle aurait pu faire d’autre, et ce qu’elle peut faire maintenant pour toi en te remerciant de lui partager cela.

Comment repartirais-tu, finalement, de ce stage ?

Je te le répète, encore, nous restons humains, même si tu es toi-même formatrice ou facilitateur et que tu as des années d’expériences et de formations, même si tu es dans le développement personnel, tu restes humain !

Nous ne pouvons pas tout voir ou ressentir, à un instant T important, dans le ressenti ou la perspective de l’autre.

Lorsque j’aborde la mise en pratique et prépare la supervision avec mes étudiantes de la formation accompagnantes du féminin, je consacre plusieurs chapitres au contournement, comme à la culpabilité spirituelle, à la déconcertation, à la projection et contre-projection.

Sois doux, douce avec toi, et garde juste en conscience que le plus important c’est : qu’est-ce que je fais quand ça arrive, comment puis-je créer une réparation avec la personne.

Je peux l’entendre, la reconnaître et aller voir ce qui résonne en moi.

C’est là notre responsabilité.

As-tu aimé cet article ?

Fais-le-moi savoir en commentaires.

Je t’embrasse,

Jessica.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *