Le danger des phrases toutes faites et le développement personnel.

Comme je l’ai fait à une période de ma vie, où j’étais en recherche d’identité, d’une place dans une communauté, toi aussi, peut-être, tu t’identifies à ces magnifiques phrases inspirantes que tu lis, bien souvent, sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, j’ai une vision bien différente de ces phrases toutes faites et de leur impact réel sur notre bien-être.

C’est pour cela que cette semaine, je te mets en garde sur leurs dangers.

Je t’explique ce qu’est le contournement spirituel et ses conséquences sur ton développement personnel et ton identité.

Je mets en lumière la création de leurs clichés et la pression mentale qu’elles t’imposent par un dogme tout aussi puissant que celui de notre société de consommation patriarcale.

Je t’invite à utiliser ton libre arbitre, à être curieux.se, à t’informer, éprouver et trouver la voie qui est juste pour toi.

L’engouement du développement personnel et la rapidité d’internet.

Avec L’engouement du développement personnel ces dernières années, les coaches et thérapeutes inspirants se sont multipliés et en soi, c’est une très bonne chose.

Si tu as un compte sur une plateforme sociale et que tu aimes les phrases inspirantes, les pages de développement personnel, tu as sûrement déjà vu leurs posts, poèmes, articles défiler.
C’est souvent très beau et plein de belles valeurs qui te font rêver, puisque c’est le but.

En même temps, ce phénomène de société, qu’est la rapidité et l’accès aux informations grâce à internet induit que, de moins en moins de personnes approfondissent et recherchent plus en profondeurs la signification ou les implications de ce qu’elles lisent sur la toile.

Elles pensent, tout simplement, qu’en lisant le titre d’un article ou d’une citation, elles en ont compris l’essence, elles détiennent la vérité.

Le développement personnel, ses phrases inspirantes et la conscience inconsciente.

En P.N.L., ce comportement relève de la conscience inconsciente.

Cela veut dire que la personne est maintenant consciente d’une idée, d’un concept mais inconsciente en même temps car elle vient de le découvrir.

Elle ne prend pas le temps de l’appliquer sur elle, de l’éprouver et elle en parle autour d’elle comme une vérité absolue testée et approuvée.

J’imagine que tu connais beaucoup de personnes dans ce style, peut-être est-ce ton cas aussi?
Sois tranquille, je suis passée par là!

Ces différents phénomènes amènent au contournement spirituel.

Cela consiste à contourner la vérité, la responsabilité de chacun.e dans son propre travail intérieur, la responsabilité du thérapeute dans son accompagnement.

Et c’est grave! En effet, beaucoup de personnes font confiance aux thérapeutes et se retrouvent face à des femmes et des hommes qui ne prennent pas leurs responsabilités, qui n’assument pas et qui leur renvoient la faute de quelque chose.

Tout le monde a accès à l’éveil, à la spiritualité, mais peu font le chemin de la libération.

Ce n’est pas un chemin évident, je te le concède car il y a tellement de questions qui méritent réflexion.

Comment peut-on être pleinement spirituel tout en vivant le mieux les réalités physiques?
Comment faire le pont et avoir une vie normale?
Comment vivre sa spiritualité de la meilleure des façons?

En résumé, comment vivre ta spiritualité les pieds sur terre? 

Développement personnel : phrases toutes faites et recherche d’identité.

Autant, lorsque je me cherchais, que je cherchais mon identité, j’avais le sentiment que cela me permettait de me construire. Autant, aujourd’hui, je perçois que cela ne m’offrait pas de bases solides ni d’authenticité.

Par exemple, lorsque j’ai découvert les archétypes, devenus célèbre grâce à Carl Jung au début du 20e siècle, j’y ai trouvé un prototype original qui permet d’expliquer certains schémas de comportements.

En effet, en m’inspirant des représentations symboliques, qui étaient en accord avec mes valeurs, j’ai pu, petit à petit, construire une identité bien plus authentique en intégrant toutes mes parts. 

D’autre part, dans mon domaine, celui du féminin sacré, on voit énormément de posts, d’images de femmes sauvages avec des plumes, des robes, à moitié nues dans la forêt.
On lit des phrases pleines de positivisme, certes, mais aussi, de « il faut ceci, cela »pour être cette belle femme sauvage, pour incarner ce féminin sacré.

Aujourd’hui, je sais que cela m’a beaucoup plus dispersée qu’autre chose, car j’avais envie d’être cette femme, j’avais envie d’être la représentation de ce féminin sacré.

Le féminin sacré et le masculin sacré sont en chacun.e de nous, peu importe ton style de vie ou ton look.

Il s’agit d’un concept ancestral permettant de sacraliser l’humain, et par extension le vivant.

Mais son fondement est simple, permettre à la femme, à l’homme de s’épanouir, en restant libre de ses choix, et en se défaisant des normes imposées par la société.

Si tu désires en savoir d’avantage sur le féminin sacré,  clique ici pour  découvrir l’article que j’ai écrit sur ce sujet : https://haraluna.com/cest-quoi-le-feminin-sacre/ .

Les phrases toutes faites, le nouveau dogme du développement personnel.

En réalité, ces phrases toutes faites créent un piège du mental, un piège de l’ego.

Tu désires tellement sortir du schéma « métro-boulot-consommations-dodo », que tu t’accroches à quelque chose qui prône des valeurs plus responsables, de respect de soi, de son corps de la nature, du vivant, de la famille. 

Et c’est beau mais, tu rentres dans un autre cliché où l’on retrouve le même « tu dois être/faire ceci ou cela et si tu n’es/ fais pas, tu es le mal. ».
Dans ce cas, tu ne peux pas trouver ta place et t’intégrer dans une communauté.

Alors que le développement personnel et la spiritualité sont censés nous guider sur le chemin de l’acceptation de qui nous sommes, des êtres en perpétuelle évolution, intégrant nos parts de lumière et d’ombres.

Et en aucun cas, ceux-ci n’ont pour but d’induire une culpabilité spirituelle qui nous fait nous sentir mal face à une absence de pratique ou à un manque de quoique ce soit.

Les dangers des phrases toutes faites sur ton développement personnel.

Les dangers de ces phrases toutes faites sont donc réels et l’impact sur ton épanouissement peut être considérable. 

L’identification au dictat de ces nouveaux clichés provoque la même pression mentale que tout autre cliché.

C’est très rude psychologiquement si tu n’es pas bien dans ta vie ou en recherche d’identité, car si tu n’arrives pas à recréer le cliché, tu ouvres la porte à ton auto critique, ton auto dévalorisation, et nous sommes souvent très doués pour cela!

Aussi, une certaine masse qui s’est approprié ces vérités toutes faites vont également porter un jugement, une critique, rejeter celle ou celui qui n’y correspond pas. 

Tu te dis que j’en fais trop?

Prenons cette phrase en exemple : « Une personne qui sourit aux inconnus dans la rue, est un trésor de l’humanité ».

En lisant ceci, il a quelque chose qui se braque en moi.

Que se passe-t-il, si un jour, tu es de mauvaise humeur ou tu es vraiment triste et tu n’es pas capable de sourire?

Tu n’es pas un trésor de l’humanité, tu es moins bien que les autres, tu n’as pas de valeur aux yeux du monde?

Dois-tu te forcer ou cacher que tu es triste?

De plus, dans certaines zones du monde, les personnes qui sourient sont considérées comme naïves et sont plus sujettes à être ennuyées.

Développement personnel : sois responsable de ton épanouissement.

Je t’invite à faire attention, à ce que tu choisis de regarder sur ton fil d’actualité, à la façon dont les choses te sont présentées , si tu ne t’identifies pas à ce que tu lis, ce n’est pas bon pour toi.

Chaque être humain à sa propre voie, sa propre porte vers son bonheur.

Si certaines personnes ou concepts peuvent t’inspirer, te séduire, te porter vers une évolution, profites-en, inspire-toi, mais ne te laisse pas prendre au jeu.

Choisis ce qui est juste pour toi, éprouve, rassemble les données, les informations qui te sont utiles et construis ainsi tes propres marches vers ton épanouissement. 

Et rappelle-toi qu’à trop vouloir bien faire, on finit par se perdre.

L’épanouissement, atteindre le bonheur se résume en notre capacité à être vrai, à être honnête envers nous-même, à définir nos propres valeurs, ce qui est important pour nous. 

Si tu veux en savoir plus sur l’authenticité, clique sur cet article : Authenticité, la clé du bonheur

As-tu aimé cet article?

Fais-le moi savoir en commentaire.

Je t’embrasse, Jessica.

6 réponses

  1. Je trouve super intéressant de relever le sujet concernant le dangers des phrases toute faites et le développement personnel. J’ai souvent tendance à me laisser happer par ce genre de phrases, de poèmes pour venir nourrir en moi une partie qui a besoin d’être rassuré, pour me faire du bien.
    Mais parfois je me laisse prendre au jeu….
    Alors merci pour cette piqûre de rappel si importante car ça peut devenir energivore et donc être une perte de temps et d’énergie que je pourrais mettre ailleurs….

    1. Bonjour Tania, merci pour ton message.
      Je suis ravie que cet article te rappelle de rester centrée face à tout ce qui se dit et de conserver ton énergie pour ce qui est important pour toi.
      Je t’embrasse,
      Jessica

  2. J’ai bcp aimé ton article heureusement pour ma part ayant découvert le développement personnel sur le tard il a 5/6 ans de cela. J’ai eu de la chance de tomber sur de bonnes personnes et je me suis mise sur Facebook uniquement sur la communauté du féminin sacré. Je n’ai jamais eu à faire à ce genre phrases et de discours tout fait jusqu’à ce jour. Pour moi si l’on s’aime et s’estime on se respecte en étant soi m’aime on s’aime. Être une autre personne pour faire comme les autres ou leur plaisir c’est ne pas s’écouter. Celui qui fait du copier coller ne s’aime pas et ne se respecte pas. Moi Alice je fais 1.63 m pour des kilos en excédant actuellement je suis moi. J’ai tout pouvoir sur moi m’aime et si je sors de ma zone de confort ma vie évolue sinon je stagne. Avant je pesais 50kg pour 1.63 m Houha c’était génial et c’était toujours moi. Je cherche des solutions à mes problèmes actuels je suis toujours moi même si maintenant mon physique me derange et que je ne supporte plus les photos ou vidéos ou je pourrai apparaître je n’ai pas fais des choses graves pour modifier mon apparence physique par des régimes draconiens; se faire vomir. On m’aime ou pas comme je suis ou on m’accepte ou pas peu m’importe je reste toujours Alice ALTHIERY intérieur et extérieur. Moi j’apprecie ce que la personne est dans son coeur et je ne m’arrete pas à son physique car parfois les causes du mal être ne sont pas alimentaires mais inconscientes.

    Alice ALTHIERY

  3. Coucou Jessica ! Merci pour ce petit article super intéressant ! Je fais parti de ces gens qui s’inspirent de citations, de jolies phrases en espérant inspirer d’autres et m’en servir et puis, j’oublie, j’y pense à l’instant où je partage et publie mais la vérité c est qu’on s’oublie pendant qu’on espère inspirer les autres avec des phrases toutes faites.
    Ça fait du bien de réaliser ce point précis.
    Merci ma douce pour cette réflexion très utile.

    Je t’embrasse.

    Angélique

    1. Bonjour Angélique, merci pour ton message et merci pour cette réfléxion.
      En effet, on publie ces phrases, car elles sont belles et inspirantes.
      Il est important de se rappeler que certaines sont aussi limitantes et exclusives.
      Et qu’elles peuvent blesser des personnes qui se trouvent dans une phase difficile de leur vie.
      Je t’embrasse,
      Jessica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *